La guérison du paralytique

"La guérison du paralytique de Bethesda"

Projet d'aménagement artistique pour l'église St-Léger de Blotzheim.

Maquette préparatoire : personnages traités en nuances de teintes rouille sur acier découpé, polissage partiel, partie centrale peinte sur verre

285 cm  x 390 cm

Au bout de quelques jours, il revint à Capharnaüm et le bruit courut qu'il était à la maison. Les gens s'attroupèrent, si nombreux qu'il n'y avait même plus de place près de la porte. Et il leur annonçait la parole.
On lui amena un paralytique, porté par quatre hommes. Comme la foule l'empêchait de l'atteindre, ils découvrirent le toit au dessus de lui et, par le trou, laissèrent glisser le brancard sur lequel était couché le paralytique. Devant leur confiance, Jésus dit au paralytique :
- Petit, tes fautes sont effacées.
Quelques lettrés, assis, ruminaient en leur for intérieur : « De quel droit cet homme parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui peut effacer le fautes, sinon Dieu, le seul Dieu ? » Lisant dans leurs pensées, Jésus leur dit :
- Pourquoi ruminez-vous ainsi ? Qu'est-ce qui est plus facile ? Dire à ce paralytique « Tes fautes sont effacées » ou lui dire « Dresse-toi, prends ton brancard et rentre chez-toi. »
Alors l'homme se dressa, prit son brancard et sorti devant tout le monde, si bien que tous étaient sidérés et glorifiaient Dieu et disaient : « Nous n'avons jamais rien vu de pareil ».

 

 

 

 

 

 

 

/
JoomSpirit